compta
Contrôle de gestion

Le surplus de productivité globale

Méthode française qui permet d'apprécier les performances dans les services publics.

Vise à mesurer la valeur créée par l'activité de l'entreprise dans ses rapports avec tous les acteurs internes et externes et comment ce surplus dégagé par l'entreprise a été partagé entre ces partenaires.

• La productivité globale

Le PCG définit la productivité globale de l'entreprise comme le rapport de la production totale sur l'ensemble des facteurs de production, pondérés selon leur participation aux coûts.

• Le spg

La méthode place l'entreprise dans ses relations avec tous les partenaires économiques extérieurs ainsi qu'avec les acteurs internes à l'organisation. Elle permet d'analyser les rapports de force et de négociation.

Répond aux questions :

comment a été obtenu le spg (si il y en a un) ?

Qui a béneficié de ce surplus ?

Le surplus est une variation d'une année sur l'autre et non une mesure absolue. La période 1 est la période traitée, la période 0 est la période de référence.

• Une relecture du cdr

Les produits sont uniquement ceux d'exploitation. Les facteurs sont les moyens de production.

on ne retraite pas les charges de la compta gé

Chaque élément (produit ou facteur) est décrit par l'expression d'un prix et d'un nombre d'unités physiques ou d'un taux et d'une assiette.

Si P et F sont les quantités des produits et des facteurs et p et f les prix ou taux unitaire, alors le cdr = som Pipi = som Fifi

Les expressions de prix font référence à des prix moyens sur la période considérée. Le solde du cdr (EBE ou résultat d'exploitation) et traité comme un facteur (ou produit en cas de perte) qui exprime la rémunération du facteur capital.

Biais : l'inflation et la qualité

La méthode des comptes de surplus utilise la même approche que la décomposition des écarts en écarts sur qté et sur prix.

- 1ère étape : définition des variations

la variation d'une année sur l'autre est : (P1-P0) p0 + (p1-p0) P

Schéma

2ème étape : productivité et surplus

Le spg est la différence (< ou>) entre volume des pdts et volume des facteurs. C'est donc la différence, entre deux périodes, entre les excédents de qté produites et les excédents de qtés consommées, ces qtés étant évaluées en coûts ou prix constants.

SPG = som p varP - som f var F

• Le surplus de productivité totale

L'ensemble des charges de l'entreprise sont simultanément des coûts pour l'entreprise et des ressources pour certains bénéficiaires (fournisseurs, salariés, apporteurs de capitaux, banque, Etat)

Un avantage est le supplément de valeur obtenu, du fait des variations de prix, par les acheteurs de produits de l'entreprise, ou par les agents économiques qui lui procurent ses facteurs de production.

Le calcul des coûts dans la nouvelle problématique de production : des calculs non limités à la production (R&D, impartition, coûts cachés…) >>

Le contrôle de gestion

Présentation du cours de contrôle de gestion et enjeux et débats autour de la discipline

Les coûts complets

La méthode des coûts partiels

L’imputation rationnelle et les écarts

Planification et gestion budgétaire

Les perspectives du contrôle de gestion


Actualités du contrôle de gestion

Cours créés et mis à jour par Ed., administrateur du site et ancien intervenant à l'ESG, l'Ecole Centrale de Paris, Audencia et Paris XII