compta
Contrôle de gestion

Check-list du calcul du coût de revient

Dans la méthode des coûts complets, l'objet de la compta analytique est d'obtenir un coût de revient. Le travail comprend toujours un travail de préparation et trois étapes principales.

Travail de préparation

Pour connaître le coût de revient d'un produit, il est important de connaître les coûts réels supportés par l'entreprise, qui ne sont pas toujours ceux que l'on trouve en comptabilité générale.

Lorsque ceux-ci sont connus, on les sépare en coûts directs, qui feront l'objet d'un traitement très simple, et coûts indirects. Ces derniers seront imputés aux produits concernés selon différentes unités de répartition : ce sont les unités d'oeuvre et les taux de frais.

1. Transformer certains coûts de la comptabilité générale pour aboutir aux coûts économiques.

2. Recenser tous les coûts indirects 1 et les placer dans le tableau de répartition des charges indirectes

3. Répartir les coûts indirects entre les différents centres d'analyse de l'entreprise, grâce aux informations qui sont données : c'est la répartition primaire

4. Reverser tous les montants des centres auxiliaires vers les centres principaux : c'est la répartition secondaire. Attention aux charges réciproques

5. Déterminer une unité d'oeuvre (en principe pour les centres opérationnels) ou un taux de frais (en principe pour les centre de structure) pour chaque centre d'analyse

6. Calculer le coût d'unité d'oeuvre pour chaque centre d'analyse (total du centre d'analyse/nombre d'unités d'oeuvre)

Quand ce travail de préparation est fini, nous pouvons commencer le calcul du coût de revient, qui nécessite trois étapes : le coût d'achat, le coût de production et le coût de revient.

1ère étape : le calcul du coût d'achat

1. Calculer les charges directes, en général les achats de marchandises, matières premières, emballages, matières et fournitures consommables...

2. Rajouter les charges indirectes, grâce à l'unité d'oeuvre du ou des centres d'analyse à sélectionner (en général les centres s'appellent approvisionnements, achats...)

3. Etablir le compte de stock, en respectant la méthode de valorisation choisie (CUMP, PEPS, DEPS, etc.). Ceci est très important pour l'étape suivante car les étapes 1 et 2 ont calculé les charges directes et indirectes d'achat, mais ce qui nous intéresse est la consommation, dont le montant est toujours plus ou moins différente des achats.

2ème étape : le calcul du coût de production

1. Analyser le processus de production et identifier éventuellement les produits intermédiaires (s'il y en a, ils devront être traités en premier), les produits secondaires (le bénéfice qu'on en retire viendra diminuer le coût de production) et les déchêts (le coût de leur traitement augmente le coût de production)

2. Calculer les charges directes de production (par exemple heures de main-d'oeuvre dans les ateliers)

3. Rajouter les charges indirectes, grâce à l'unité d'oeuvre du ou des centres d'analyse à sélectionner (en général les centres s'appellent atelier, montage, assemblage, etc.)

4. Pour calculer le coût de production, ajouter les charges directes, indirectes, le coût de traitement des déchêts, le solde (encours initiaux - encours finaux) et les bénéfices sur les sous-produits vendus.

4. Etablir le compte de stock, en respectant la méthode de valorisation choisie (CUMP, PEPS, DEPS, etc.). Ceci est très important pour l'étape suivante car les étapes 1 à 4 ont calculé les coûts de production de la période, mais ce qui nous intéresse est les coûts de production des produits vendus (soit les sorties du compte de stock)

3ème étape : le calcul du coût de revient

C'est l'étape ultime, qui comprend toutes les charges et représente le coût complet. Il est calculé par type de produits vendus.

1. Remettre le coût de production des produits vendus (du compte de stock de l'étape précédente)

2. Ajouter les coûts directs hors production, en général le coût de distribution

3. Ajouter les coûts indirects hors production : distribution, administration, etc.

Le découpage de l’entreprise en centres de responsabilité, non nécessairement équivalents à l’organigramme de structure >>

Le contrôle de gestion

Présentation du cours de contrôle de gestion et enjeux et débats autour de la discipline

Les coûts complets

La méthode des coûts partiels

L’imputation rationnelle et les écarts

Planification et gestion budgétaire

Les perspectives du contrôle de gestion


Actualités du contrôle de gestion

Cours créés et mis à jour par Ed., administrateur du site et ancien intervenant à l'ESG, l'Ecole Centrale de Paris, Audencia et Paris XII